FACEL VEGA

Après la disparition de prestigieuses marques comme Delahaye ou Bugatti, Facel Vega devient l’unique artisan français sur le créneau et comptait bien devenir l’équivalent de Rolls-royce en France.

Question N°1 : Que signifie FACEL ?

Réponse : C’est l’acronyme des Forges et Ateliers de Constructions d’Eure-et-Loir. La Société est fondée le 20 décembre 1939 comme filiale de la société de sous-traitance aéronautique Bronzavia, ceci dans le cadre de l’effort de guerre de l’aéronautique militaire.

Question N°2 : En quelle année Jean Daninos devient directeur de Facel ? 1939… 1940… 1945…ou 1954?

Réponse : 1945 – Jean Daninos, directeur technique de Bronzavia, part aux États-Unis en 1941 poursuivre l’effort de guerre auprès des Alliés au sein de la General Aircraft Equipment, et met à sa disposition les brevets de l’entreprise française. Il revient en 1945 pour prendre la direction de Facel, qu’il fusionne avec la société Métallon. Dès son arrivée, il oriente Facel-Métallon vers la sous-traitance de carrosseries de série ou spéciales pour le compte de grandes marques comme Simca, Ford, Panhard puis Delahaye.

Question N°3 : En quelle année est présenté au public le premier prototype? 1945… 1952 … 1954 ou 1958  

Réponse : 1954 – Le prototype proche du modèle de série fut donc présenté sous la marque Véga « construite par Facel » en avant-première aux représentants du gouvernement le 22 juillet 1954 puis, huit jours plus tard, à la presse internationale dans l’usine de Colombes, avant d’être exposé au Salon de l’Auto de Paris en octobre. Dès lors, la Véga — dénommée Facel-Vega dès l’année suivante après le dépôt officiel de la marque Facel-Vega — sera constamment améliorée avec, notamment, des moteurs V8 de plus en plus puissants.

Question N°4 : Quel nom porte la limousine de chez Facel Vega? Altesse … ambassadeur…éminence…ou Excellence

Réponse : Excellence – Elle est présentée au Salon de Paris en 1956… une somptueuse berline aux quatre portières à ouverture antagonistes, sans montant. La première Excellence de série type EX est commercialisée au mois de mai 1958. Son moteur est le Chrysler V8 de 6,4 litres de 360 ch. On dénombre 11 exemplaires de ce premier type. En octobre, le type EX1 est équipé du bloc Chrysler V8 de 5,9 litres, d’une puissance oscillant entre 335 ch réels et 360 ch réels, selon le choix de transmission. Il s’agit du moteur du coupé HK 500 produit en parallèle. On dénombre 134 exemplaires de ce second type. Enfin, en juillet 1961, le type EX2 est mis en production. Il bénéficie du bloc Chrysler V8 6,3 litres de 390 ch avec la boîte de vitesses mécanique ou 355 ch avec la boîte de vitesses automatique. Les freins à disques apparus fin 1959 en option, sont désormais adoptés en série. Ce dernier type est de loin le plus rare avec 8 exemplaires fabriqués. Le dernier exemplaire n’a été terminé qu’en juin 1964.

Question N°5 : Quel pilote réalise un record de vitesse en 1960 avec le modèle HK500? Paul Frère … Stirling Moss … Lucien Bianchi ou Maurice Trintignant?

Réponse : Paul Frère – Le journaliste et pilote Paul Frère est chronométré au volant d’une HK 500 à  plus de 237 km/h sur une autoroute près d’Anvers le 26 octobre 1960, performance authentifiée par le Royal Automobile Club de Belgique. Les pilotes Stirling Moss et Maurice Trintignant ont fait de la HK 500 leur voiture personnelle. C’est alors le coupé 4 places le plus rapide du monde.

Question N°6 : Quel modèle succède à la HK500?

Réponse : La Facel II – Ce Modèle est produit entre 1961 et 1964. Succédant au coupé HK 500, elle fut considérée par la presse internationale comme la plus belle voiture française d’après-guerre et comme le coupé à quatre places le plus rapide du monde. Présentée au Salon de Paris en octobre 1961, elle reçut un accueil très enthousiaste des observateurs ne manquant pas de la comparer aux créations des meilleurs stylistes italiens. L’élégance de la voiture est en grande partie due à son pavillon surbaissé qui lui confère une silhouette basse et racée. La Facel II se distingue par ses projecteurs avant profilés Marchal Mégalux et ses feux arrière circulaires supplémentaires.

Question N°7 : En quelle année sort la première petite Facel Vega? 1958…1960…1964 ou 1967?

Réponse : 1960 – La Facel-Vega Facellia est produite entre 1960 et 1963. Son parrain n’est autre que le pilote britannique Stirling Moss. Elle fut très bien accueillie par les amateurs. Les commandes affluaient mais, commercialisées trop vite, les premières autos livrées accusent des défauts de mise au point moteur entraînant des casses répétées. L’usine procéda immédiatement à des échanges standard sous garantie. Des améliorations furent apportées au moteur afin de pallier rapidement à ces problèmes. C’est ainsi que la Facellia F2 fut produite dès 1961. Cette opération avait mis à mal la trésorerie et la réputation de la marque, tant et si bien que l’entreprise dut être placée en liquidation en juillet 1962. Cependant, le tribunal de commerce autorisa Facel à continuer son exploitation.

Question N°8 : De quel origine provient le moteur de la Facel III ? Peugeot…BMC…Desoto ou Volvo

Réponse : Volvo – Ce modèle reçoit le moteur à quatre cylindres 1,8 litre du coupé Volvo P1800 développant 108 ch et accouplé à une boîte de vitesses de même marque avec overdrive en option. La suspension, la direction et le freinage sont identiques à ceux de la Facellia. Le modèle est construit à 625 exemplaires dont 192 cabriolets. 

Question N°9 : Comment s’appelle la remplaçante de la Facel III?

Réponse : La Facel 6 – La Facel 6 est produite en 1964. C’est une version à moteur six cylindres de la Facel III. Elle adopte le moteur six cylindres BMC de l’Austin-Healey 3000.  Dernier modèle de la marque, elle est développée afin de combler le vide entre la surpuissante Facel II à huit cylindres et la Facel III à quatre cylindres. Présentée à la presse en mai, elle n’est commercialisée qu’au début du mois de septembre… et la société Facel ferma ses portes un mois plus tard, fin octobre 1964. Plusieurs Facel 6 en cours de fabrication furent terminées ultérieurement et immatriculées en 1965 et 1966.

Question N°10 : Quel immense écrivain se tue à bord d’une Facel Vega en 1960? Boris Vian… Albert Camus… Jean-Paul Sartre ou Ernest Hemingway

Réponse : Albert Camus – Le 4 janvier 1960, Albert Camus, passager de la Facel-Vega FV3B de Michel Gallimard trouve la mort, ainsi que ce dernier, dans un accident sur la RN 5, en remontant sur Paris, au lieu-dit Villeblevin (Gallimard étant au volant et Camus assis à sa droite). La fille et la femme de Michel Gallimard assises à l’arrière en sortiront quasiment indemnes. Le pneu arrière droit aurait éclaté à grande vitesse.